Comment carreler une salle de bain ?

Comment carreler une salle de bain ?

Dans une salle de bains, le carrelage est un revêtement mural très apprécié : il protège des projections d’eau et est facile d’entretien. La pose du carrelage n’est pas très compliquée à réaliser. Avec des murs sains et le bon matériel, il est possible d’obtenir un résultat plus que satisfaisant même pour un non initié. Poser les carreaux de sa salle de bains n’est pas très difficile, il faut juste adopter la bonne technique. De plus, faire ces petits travaux soi-même est amusant et permet d’économiser de l’argent.

Commencez par calculer la surface totale du mur que vous voulez carreler. Déduisez-en le nombre de carreaux dont vous aurez besoin pour votre salle de bains. Imaginez ensuite leur emplacement respectif sur le mur en y faisant des dessins de carreaux qui ont les mêmes dimensions que ceux que vous venez d’acheter. Ensuite, recouvrez votre dallage de bâche ou de plastique pour le protéger. Vous devez également poser à l’avance les joints waterproof au niveau des coins d’angles du mur.

Puis-je installer des carreaux sur des carreaux ?

Carreler par-dessus d’anciens carreaux se fait de plus en plus. En partie pour éviter de surcharger les déchetteries, mais aussi parce qu’il est laborieux de les arracher d’un mur ou d’un plancher. Cela dit, installer des carreaux sur un mur carrelé n’est pas toujours aussi simple qu’il y paraît.  Créer un effet boîte en carrelant de la même façon les murs et le sol de la salle de bains Un même carreau, décliné sur une grande surface – par exemple les murs et le sol – peut transformer la salle de bains. C’est l’effet boîte, agréable car enveloppant, que l’on peut renforcer en peignant le plafond dans le ton dominant du carrelage. L’effet boîte est particulièrement bienvenu dans la salle de bain, où l’on a forcément envie de se sentir protégé.

Jouer avec les effets de surface et les formats

En calepinant de manière originale un même format, on arrive à animer les surfaces murales avec subtilité. De même lorsque l’on pioche différents formats dans une même collection ou finition. Ainsi, en utilisant différents formats ton sur ton, en jouant avec les effets de surface, on vient rompre la monotonie, à moindre coût et sans prendre de risques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *